Menu

Choix de la langue

Besoin d'informations ?

Contactez-nous
menu
Menu
Corporate
Profils
Annuler

Affiner votre recherche

Typologie de contenu

Quels types d'enjeux

Valider

Objectif

Réduire les émissions

de CO2 dues au transport, qui
représentent 22 % des émissions totales

Solutions

  • 1,9 million

    de véhicules roulant au gaz
    en Europe

  • 100 millions

    d’euros investis par ENGIE dans le
    développement de la mobilité « gaz naturel »

  • 100 nouvelles stations

    GNL/GNC en Europe en 5 ans

Aujourd’hui, en Europe, des acteurs de l’industrie et de la logistique se mobilisent avec ENGIE pour se doter de nouveaux moyens de transport longue distance. Leur objectif : mettre en place des boucles logistiques plus vertes, voire totalement décarbonées, en misant sur les carburants gaz.

Parce que les transports représentent aujourd’hui plus de 20 % des émissions de CO2 dans le monde, il est nécessaire d’investir dans des modes de transport plus doux et de développer les carburants alternatifs. C’est vrai pour les déplacements urbains comme pour le transport longue distance. Et pour ENGIE, la solution des carburants « gaz naturel » s’impose.

Play

Un « couloir bleu » pour un transport propre

Depuis mai 2013, l’Union européenne déploie le projet européen « Liquefied Natural Gas Blue Corridors ». Il a pour but de faire du GNL une véritable alternative pour les transports de moyenne et longue distances.

Il s’agit pour cela de mailler le continent européen de stations de GNL tous les 400 km sur les grands axes. 50 stations de GNL sont pour cela déployées, créant un corridor routier de transport propre de marchandises qui s’étend de la Pologne au Portugal.

Le projet, impliquant 27 partenaires de 11 pays, est cofinancé par la Commission européenne pour un montant de 7,96 M€.

station

tous les 400 km

ENGIE investit dans le carburant gaz naturel

Convaincu que le gaz est un carburant d’avenir pour la mobilité routière, ENGIE investit dans le développement de stations de carburant GNL et GNC en Ile-de-France et partout en Europe, au cours des cinq prochaines années.

67 stations GNL vont donc être construites en Europe d’ici 2021 et une trentaine de stations GNC dans la région francilienne.

Connect2LNG : des entreprises unies pour développer le réseau GNL

Les acteurs privés se saisissent également du sujet à travers le projet Connect2LNG, initié en 2015. Il s’agit d’un consortium d’entreprises résolues à développer un réseau paneuropéen de stations de ravitaillement GNL.

ENGIE, fournit des solutions adaptées pour faire de Connect2LNG une réalité, intégrant :

  • un prix du gaz concurrentiel du gaz pour la visibilité et la prévisibilité ;
  • des stations de GNL situées à des emplacements privilégiés ;
  • du gaz disponible pour le ravitaillement et une exploitation sûre et pérenne des stations de ravitaillement de GNL ;

Quant au constructeur Iveco, il s’investit également dans le développement de moteurs pour camions fonctionnant au gaz.

c'est le nombre de km d’autonomie permise par le GNL

la forme liquéfiée du gaz naturel véhicule

Et demain ?

L’hydrogène est l’un des leviers d’avenir choisis par ENGIE pour accélérer la transition énergétique. Le Groupe est ainsi partenaire, en France, de 11 projets labellisés dans le cadre de l’appel à projets « Territoires hydrogène » (AAP) initié par les pouvoirs publics. Ces projets visent à démontrer, à l’échelle d’un territoire, la faisabilité technique et économique et l’intérêt environnemental de l’hydrogène.

les équipes Today d'Engie pour europe

Envie d'en savoir plus ?

Contactez-nous

Envie d'en savoir plus ?

Contactez-nous